Alchimie et psychothérapie (2) – Les sept opérations

Alchimie et psychothérapie (2) – Les sept opérations

S’il est habituel de distinguer les procédures chimiques qui devaient transformer la matière première en Pierre des Philosophes en quatre phases (nigredo, albedo, citinitas et rubedo), une autre description les décrit au moyen d’opérations. On présente ci-après succinctement les opérations majeures et leur parallèle psychologique.

Alchimie et psychothérapie (1) – Les quatre phases de l’œuvre

Alchimie et psychothérapie (1) – Les quatre phases de l’œuvre

Pour Jung, l’alchimie a été un parallèle historique qui lui a permis de trouver un point de vue extérieur venant à l’appui de ses thèses. Il s’aperçut que certaines des images dans les rêves de ses patients étaient identiques aux symboles alchimiques. Selon lui, les alchimistes n’avaient certainement jamais produit ni la Pierre ni en conséquence l’or. Parce qu’ils étaient préoccupés par une autre finalité que les processus à l’œuvre dans leur psyché, la projection des mécanismes correspondants avait pu se faire de façon pure sur ce qu’ils observaient et ils avaient eu inconsciemment accès à un aperçu des modèles profonds de la psyché. L’étude du symbolisme alchimique lui fournit alors une carte de l’ensemble du processus d’individuation.